FEMMES

Nous appuyons les femmes pour #changerlhistoiredesnaissances

Mother holding her baby Mother holding her baby
» Adolescentes » Femmes » Hommes » Travailleurs de la santé

RENFORCER L’AUTONOMISATION DES FEMMES ET DES FILLES POUR DEVENIR DES AGENTES DE CHANGEMENT

À Hatibandha, au Bangladesh, un groupe de dix femmes extraordinaires offre un soutien et des conseils à d’autres femmes dans la communauté. Connu sous le nom de Groupe d’entraide du nord de Gotamari, ce groupe de femmes discute avec des femmes enceintes et les encourage à prendre des rendez-vous de visites prénatales et postnatales. Les femmes de ce groupe accompagnent souvent les femmes enceintes à la clinique de santé locale afin d’assurer leur admission et offrent parfois un soutien financier à celles qui n’ont pas les moyens de payer le transport aller-retour à la clinique.

 

NOTRE IMPACT

Plan International travaille avec plus de trois millions de femmes et de filles pour accroître leurs connaissances sur la santé et les droits en matière de santé sexuelle et de la reproduction, de même que sur la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants, tout en améliorant leur santé au cours du processus.

 
mothers with their babies side in line for the clinic

LE LIEN ENTRE LE GENRE ET LES SERVICES DE SANTÉ

Les femmes du Groupe d’entraide du nord de Gotamari savent que trop de filles se marient et ont des enfants alors qu’elles sont encore elles-mêmes des enfants.

De nombreuses femmes et filles n’ont pas le droit de quitter leur maison sans être accompagnées ni le droit de participer aux décisions qui concernent leur santé et celle de leurs enfants. Il est donc courant que les femmes et les filles disposent de peu de connaissances ou de moyens pour obtenir de l’information sur la santé sexuelle, de la reproduction, maternelle, des nouveau-nés et infantile et sur les services dans ces domaines. La santé des femmes et des filles est également affectée par les inégalités liés aux normes de genre, notamment la prévalence de violence basée sur le genre et des pratiques traditionnelles néfastes. pratiques traditionnelles néfastes.* Les pratiques traditionnelles néfastes sont celles commises principalement contre les femmes et les filles dans certaines communautés et sociétés depuis si longtemps qu’elles en viennent à être considérées, ou présentées par les auteurs, comme faisant partie des pratiques culturelles acceptables.  

Young mother holding baby
Young mother holding baby

CE QUE PLAN INTERNATIONAL FAIT

Les projets de Plan International visent à accroître les connaissances et de renforcer l’autonomisation des femmes et aux filles pour faire valoir leur droit de prendre des décisions qui concernent leur propre santé et celle de leurs enfants et à augmenter leur participation au processus de décisions en général.

« Les initiatives de notre groupe d’entraide sont très modestes, mais nous croyons que leur impact sera considérable », explique Lucky Begum, présidente du groupe. « Les mères et les nourrissons sont en bonne santé, ce qui nous satisfait et nous motive à faire davantage pour les femmes et les enfants. »

Des groupes semblables existent en Haïti, au Ghana, au Nigéria, au Sénégal et en Tanzanie. Ces groupes facilitent des échanges d’informations personnelles sur la santé entre des femmes qui se sentent concernées par les mêmes expériences et défis. Lorsque les femmes sont informées et encouragées par des femmes en qui elles ont confiance dans leur communauté, elles sont plus susceptibles de suivre les conseils.

Mother carrying child on her back

Dans l’effort d’améliorer le capital financier et social des femmes et des adolescentes, Plan International met en place des associations d’épargne et de crédit villageoises et pour les jeunes dans des communautés et encourage les groupent à mettre l’accent sur l’épargne pour ceux qui pourraient avoir besoin d’aide financière lors d’urgences médicales.

Plan International procède à la mise en œuvre d’autres activités avec les communautés afin d’améliorer le statut social et le rang des femmes et des filles, notamment :

  • La distribution de documents sur les enjeux et les droits en matière de santé sexuelle, de reproduction, maternelle, des nouveau-nés et des enfants et sur les services.
  • L’offre de formation aux groupes de femmes, d’hommes et de jeunes sur l’égalité des genres, la violence basée sur le genre et les mariages précoces, forcés et d’enfants.
  • La mobilisation de femmes influentes pour intervenir en faveur de changements dans leur communauté.