SaniMart : le cycle du succès

C’est peut-être difficile à imaginer, mais la sensibilisation à l’hygiène menstruelle et le soutien peuvent jouer un rôle déterminant dans le destin des filles.

De récentes enquêtes nationales au Bangladesh ont révélé que :

  • Plus de 80 % des femmes et des filles en âge d’avoir leurs menstruations n’ont pas de fournitures ni de pratiques adéquates en matière d’hygiène, les plaçant à risque d’infections.
  • De ces filles, 40 % ont dit s’absenter souvent de l’école pendant leurs menstruations, et plus de 70 % ne peuvent participer à des activités communautaires.
  • À peine 32 % ont dit qu’elles savaient ce qu’étaient les menstruations avant qu’elles ne se déclenchent; la majorité croyant que ce mécanisme du corps pourtant naturel était anormal.

« Des serviettes hygiéniques à bas prix ne sont pas offertes ici », dit Lucky, membre de la communauté locale. « Plusieurs femmes sont dans l’embarras et ne savent pas quoi faire en matière de soins d’hygiène menstruelle, ce qui cause souvent des maladies. »

 


Grâce à vous, ceci est en train de changer pour plus de 25 000 adolescentes qui participent à des activités d’hygiène partout au Bangladesh!

 

Votre soutien aide des femmes et des filles (âgées de 14 à 18 ans) à démarrer leurs propres entreprises de produits sanitaires, comme SaniMart, qui font leur entrée un peu partout dans les communautés rurales.

Les projets d’abord proposés par les jeunes entrepreneures elles-mêmes, et soutenus par votre appui, ont mené à la formation des participantes et à la distribution de fournitures pour confectionner des serviettes hygiéniques efficaces et peu dispendieuses – et à la génération de profits.

« Plan International nous a apporté son soutien par l’entremise du projet Parce que je suis une fille », explique Lucky. « Plan International nous a donné tout ce dont nous avions besoin pour démarrer une entreprise de serviettes hygiéniques. Quinze adolescentes travaillent maintenant avec moi à la production de milliers de serviettes hygiéniques par semaine, et nous retirons des profits de chaque paquet. »

Comme des adolescentes partout dans le monde, les membres de SaniMart travaillent une à deux heures par jour après les classes et réussissent à produire 4 000 serviettes hygiéniques en moyenne chaque mois. Motivées à faire plus, le groupe ambitieux vend actuellement ses produits dans 12 pharmacies, 5 boutiques, 2 cliniques et 138 écoles.

Les avantages ont une double portée : l’entreprise est une source de revenus, qui favorise l’autonomie financière et les produits offrent des moyens de rester en santé, d’aller à l’école et de participer activement à la vie de la communauté.

« Maintenant, je gagne un revenu et je peux dépenser une grande partie de ces gains pour prendre soin de mes enfants et de ma famille », dit Lucky. « Nous espérons qu’un jour, notre petite initiative se transformera en une grande entreprise. »

Aujourd’hui, les entreprises SaniMart qui ont été mises sur pied avec votre aide améliorent la santé et les possibilités de gagner des revenus et de s’instruire. Elles placent également le pouvoir de décider des questions qui concernent la santé des femmes là où il devrait être : entre les mains de filles et de femmes compétentes et déterminées.

Le cycle du succès SaniMart

Étape 1 – Raffiner : le coton brut est traité dans une machine.

Une adolescente porte un masque de sécurité et place du coton dans une machine.

Étape 2 – Couper et enrouler les matériaux : le coton traité est enroulé et recouvert de coton médical et d’un filet pour ensuite être coupé à la dimension requise

Les adolescentes se rassemblent en cercle pour couper et enrouler les feuilles de coton traité

Lucky (en bleu au centre) et les membres de SaniMart coupent le cotonl à gauche et l’enroule à droite.

Étape 3 – Coudre : chaque serviette est ensuite scellée à l’aide d’une machine à coudre.

Une adolescente coud des serviettes hygiéniques avec une machine à coudre.

Étape 4 – Stériliser : les serviettes fabriquées sont placées dans un autoclave pour la stérilisation.

Lucky utilise un autoclave pour stériliser les serviettes

Étape 5 – Sécher : après la stérilisation, les serviettes sont placées dans un séchoir pour en retirer toute l’humidité.

Les serviettes sont disposées en ligne sur un support de séchage spécial.

Étape 6 – Empaqueter : des paquets de 8 à 10 serviettes sont emballés et scellés.

Les filles referment hermétiquement les paquets de serviettes hygiéniques.

Étape 7 – Distribution : les serviettes sont vendues directement aux clientes ou entreposées dans des pharmacies, boutiques, centres de santé et écoles de la région.

Lucky et une adolescente accomplissent le travail administratif dans la boutique SaniMart.

Lucky (à gauche) et des collègues de SaniMart comptent la marchandise et tiennent les comptes.

Étape 8 – Vente : les serviettes SaniMart sont vendues à bas prix aux membres de la communauté.

Un membre de SaniMart fournit de nouveaux articles à des élèves enthousiastes.

Étape 9 – LE SUCCÈS!

Pour illustrer les possibilités offertes par ces serviettes hygiéniques, petites, mais efficaces, les filles leur ont donné le surnom de «Shanti» qui signifie « paix».

C’est gratifiant de voir qu’une solution toute simple peut donner des résultats aussi incroyables. Et maintenant, avec votre soutien, ces filles prouvent que rien n’est impossible.

Et voilà le résultat : Une fille. Une serviette. Des possibilités infinies.

Et tout a commencé avec vous!

Retour à la page précédente