Journée internationale de la fille

Le 11 octobre

Après une fructueuse campagne dirigée par Plan Internation Canada dans le cadre de l’initiative Parce que je suis une fille et grâce à votre aide, les Nations Unies ont déclaré une Journée internationale de la fille. Cette journée établit les assises de défense d’intérêts et de reconnaissance des droits des filles partout dans le monde.

Plan International Canada a mené la charge

Dans le cadre de l’initiative Parce que je suis une fille, Plan International Canada a dirigé le projet d’une Journée de la fille. Nous n’y sommes pas arrivés sans aide.

Le projet de la Journée de la fille s’est concrétisé grâce à l’aide de partisans partout dans le monde et ici chez nous. Des dizaines de milliers d’entre vous ont signé les pétitions, rédigé des lettres à vos députés et discuté de l’importance de créer une Journée de la fille avec votre famille et vos amis.

Nous avons également reçu un solide appui du gouvernement du Canada, particulièrement de la ministre de la Condition feminine à l’époque, Rona Ambrose. Après avoir rencontré 12 déléguées de Plan International de partout dans le monde, la ministre Ambrose a joué un rôle de premier plan pour que le Canada dirige l’initiative pour une Journée de la fille aux Nations Unies.

Pourquoi une Journée de la fille est si importante

Les filles font face à une double discrimination à cause de leur âge et de leur sexe. Elles font face à des défis uniques dans plusieurs parties du monde, notamment :

Ces défis exigent une attention particulière et urgente. En faisant des progrès dans ces domaines, les filles auront les outils pour se créer une meilleure vie et sortir des pays entiers du sillon de la pauvreté. Voici pourquoi

  • Le revenu d’une fille augmente de 10 à 20 % pour chaque année complétée à l’école.
  • Une femme instruite se mariera plus tard et aura moins d’enfants, lesquels seront en meilleure santé.
  • Les femmes investissent davantage de leur revenu dans leur famille.

Comment une seule journée peut-elle parvenir à changer tout cela?

Les journées commémoratives offrent une occasion importante d’attirer l’attention sur des enjeux spécifiques et d’inviter des communautés partout dans le monde à unir leurs efforts pour agir. Elles sont également une bonne occasion de demander aux gouvernements (et aux particuliers!) d’apporter les changements qui permettront d’améliorer la vie des personnes.

La Journée de la fille permettra de faire tout cela. Il s’agit d’un outil puissant pour mettre les besoins et les droits particuliers des filles en évidence et de militer pour intensifier les mesures et l’investissement qui permettront aux filles de se réaliser pleinement.

Comme l’a mentionné Saba, membre de notre Girl Speakers Bureau, lors d’une assemblée de diplomates aux Nations Unies: « Toutes les femmes ont été des filles un jour, mais ce ne sont pas toutes les filles qui deviendront des femmes. »

Voilà pourquoi nous avons organisé une pétition pour une Journée de la fille.

Que se passe-t-il ensuite?

Une Journée de la fille nous permet d’attirer concrètement l’attention de la scène internationale et de prendre les mesures pour les enjeux auxquels sont confrontées les filles.

Un moyen significatif de faire la différence dans la vie de ces filles est d’assurer leur droit à l’éducation. Pour cette raison, nous entendons poursuivre notre engagement envers l’égalité d’accès à l’éducation, y compris la réussite de la transition des filles de l’école primaire à l’école secondaire. Ceci exigera une collaboration accrue avec les gouvernements internationaux, mais nous sommes déterminés!

Nous avons franchi un pas important pour assurer l’égalité des droits de millions de filles dans les régions les plus pauvres du monde.