Niger

Country Offices Programme Unit
Map of Niger

Plan International intervient au Niger depuis 1998. Nos programmes bénéficient à plus de 20 900 enfants dans 77 communautés.

Nous concentrons actuellement nos efforts sur un projet de cantine scolaire distribuant des repas le matin et à midi aux élèves dans plusieurs communautés où travaille Plan. Ce projet permettra non seulement d’encourager la présence à l’école, mais également d’augmenter la sécurité alimentaire des villages et d’améliorer la nutrition des enfants.

Le travail effectué par Plan au Niger couvre 4 domaines majeurs, tous centrés sur les droits de l’enfant :

Survie de l’enfant

Ce programme vise à augmenter le taux de survie des enfants en améliorant l’accès à des services de santé de qualité, à l’eau potable et aux infrastructures sanitaires.

Nous renforçons les capacités à tous les niveaux - personnel médical et communautés - pour une meilleure gestion des maladies, l’accès à des soins de santé de qualité et à l’eau potable, et accroître la pérennité du travail que nous faisons.

Une éducation de qualité pour tous les enfants

Le Niger a l’un des taux d’inscription à l’école le plus bas au monde. Plan encourage la participation des communautés à leur propre éducation en soutenant les clubs d’élèves et les groupes communautaires. Nous fournissons des infrastructures, des équipements et des fournitures, dispensons des formations, améliorons les politiques et mobilisons les ressources.

Protection de tous les enfants

Plan travaille à l’harmonisation des textes juridiques concernant la protection de l’enfant. Au niveau communautaire, nous formons des comités de surveillance pour lutter contre les mauvais traitements et faisons la promotion de l’enregistrement des naissances.

Les enfants participent dans tous les aspects du programme, y compris en diffusant des messages clés et en signalant les cas d’abus.

Réduction des risques liés aux catastrophes et réponse aux situations d’urgence

Ce programme vise à réduire la vulnérabilité des ménages et à renforcer leurs capacités pour leur permettre de mieux prévenir et gérer les risques et situations d’urgence (microfinance, réserves alimentaires, sensibilisation et formations à l’alerte précoce et à la gestion d’urgence).