Les hommes se portent à la défense de la santé des femmes.

Une famille à la clinique pour un examen de santé.

Des rôles sociaux et des stéréotypes sexuels contraignants vont de pair avec la pauvreté. Ils nuisent aux filles et aux femmes, et ils nuisent aussi aux garçons et aux hommes.

C’est pourquoi, avec votre aide, nous soutenons des projets communautaires qui sollicitent la participation de tous les membres de la communauté pour défier les pratiques malsaines fondées sur le sexe, qui les empêchent de travailler ensemble et de réaliser leur plein potentiel en tant que personnes, familles et communautés.

Les communautés dans les régions rurales du Zimbabwe et du Mali affichent des taux de mortalité maternelle et infantile parmi les plus élevés au monde. Traditionnellement, les femmes de ces régions ont assumé à elles seules les responsabilités liées à la grossesse, aux soins des enfants, aux tâches ménagères et au travail agricole – souvent toutes en même temps. Cette charge éreintante, intenable et potentiellement dangereuse ouvre la voie à des complications pour la santé et peut entraîner des effets en chaîne dévastateurs sur les enfants et les familles.

Pendant ce temps, les hommes ont maintenu les traditions culturelles et peu d’entre eux ont mis la main à la pâte pour aider leur femme avec les travaux ménagers ou l’accompagner ou accompagner leurs enfants à la clinique. Et pourtant, cette participation des hommes à ces tâches est essentielle pour permettre aux familles de rester fortes et de s’épanouir.

Investir dans le changement de mentalité pour améliorer des vies

Elijah s’adresse à un groupe d’hommes dans sa communauté.

Elijah dirige une séance de sensibilisation à l’égalité entre les sexes et à la santé maternelle avec des hommes de la région.

Avec votre contribution, nous avons donné une formation à des douzaines d’hommes et de dirigeants communautaires dans la région sur l’importance de l’égalité entre les sexes et de la santé maternelle, et ensemble, nous brisons les stéréotypes et favorisons une nouvelle façon de voir les choses.

Ces hommes sont maintenant des champions de la cause des femmes et des enfants et animent des discussions entre eux et avec des groupes d’hommes sur ce qu’ils peuvent faire pour aider à améliorer la santé de leur famille et devenir de meilleurs parents et partenaires.

« Les séances de discussion ont permis d’informer beaucoup d’hommes », explique Elijah, un chef du projet au Zimbabwe. « Ils aident leur femme avec les travaux ménagers, ils les accompagnent aux examens prénataux et les consultent pour les décisions qui concernent la famille. »

Grâce à une formation approfondie donnée aux travailleurs de la santé, les cliniques sont plus accueillantes et invitent les hommes à participer à des activités simples, mais dont l’impact est énorme, comme d’écouter le cœur de leur enfant à naître.

Déjà, le personnel infirmier observe une augmentation du nombre d’hommes qui accompagnent leur femme à la clinique et qui s’impliquent. Les maris se réjouissent des améliorations dans la santé de leur femme et de leurs enfants.

Harare, un autre ambassadeur de la santé maternelle, est d’accord : « Les hommes sont en faveur du partage des responsabilités et réalisent que les rôles liés au sexe ne sont pas immuables. Les hommes brisent les systèmes rigides qui ont hanté la santé des femmes, des nouveau-nés et des enfants pendant des siècles. »

Même les travailleurs de la santé – comme M. Tikabo, du Mali, qui offre maintenant aux femmes des médicaments et des services de santé essentiels à crédit – se sont fermement engagés à améliorer l’accès à des soins de santé pour les femmes.

Un homme écoute les battements du cœur de son bébé dans le ventre de sa femme enceinte lors d’un examen de santé.

Les femmes aussi remarquent une amélioration de leur état de santé et de leur qualité de vie, de même que davantage de confiance, de sécurité et d’appui dans leur mariage et dans leur rôle de parent. Certaines ont même remarqué un changement dans les perceptions de leur mari envers leurs enfants, ils valorisent leurs garçons autant que leurs filles et les traitent sur un pied d’égalité.

« Nous avons ouvert nos yeux. La vérité est que nous étions aveuglés par notre façon patriarcale de voir les choses », explique un homme ambassadeur de l’égalité entre les sexes au Zimbabwe. « C’est important de favoriser l’autonomie de nos femmes en assurant qu’elles puissent faire valoir leurs droits, y compris leur droit d’accéder et d’avoir recours à des services de santé maternelle ».

Grâce à votre investissement en appui aux femmes et aux filles un peu partout, nous aidons à mettre un cycle de progrès en place qui rend les enfants en meilleure santé et plus heureux et les familles plus fortes, ce qui est à la base du développement et de communautés prospères.

*Ce projet a été réalisé avec l’appui financier du gouvernement du Canada.